la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Polytechnique Montréal mise sur la mobilité durable!

La Chambre a lancé le projet « Les employeurs s’activent pour la mobilité » afin de diminuer la pression routière dans la grande région de Montréal. Polytechnique Montréal s’est engagée dans ce projet et a mis en place un plan d’action pour ses employés, ses professeurs et ses étudiants.

À Polytechnique Montréal, la mobilité durable mobilise

Polytechnique Montréal adhérait l’automne dernier au projet « Les employeurs s’activent pour la mobilité » de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain. L’objectif est de convaincre un maximum d’automobilistes d’adopter des modes de transport collectifs ou actifs. La mobilité durable aide à cultiver la santé physique, psychologique et financière, en plus de contribuer à diminuer la congestion routière ainsi que les effets néfastes du transport sur l’environnement.

Dans le cadre de cette démarche, le Bureau du développement durable de Polytechnique s’est intéressé aux habitudes de déplacement des 10 000 membres de sa communauté : on constate que la part de l’auto solo se chiffre à 28 % chez les employés et à 8 % chez les étudiants.

C’est donc animée par l’idée de rendre les déplacements vers le flanc nord du mont Royal plus fluides et plus sains que Polytechnique s’est dotée d’un plan d’action en la matière.

Le plan d’action : une œuvre collective

Élaboré avec l’appui de l’organisme Voyagez Futé, le Plan d’action est l’aboutissement d’une vaste opération de consultation, qui a été lancée par un sondage. Répondant d’une voix forte à cet appel, plus de 1800 personnes (automobilistes, cyclistes, marcheurs et usagers des transports collectifs) ont partagé les défis auxquels ils font face dans leurs déplacements domicile-campus, selon les différents modes de transport utilisés. Grâce aux réponses collectées, un diagnostic organisationnel de la mobilité a été produit. On y découvre entre autres les potentiels théoriques d’utilisation des modes de transport durables ainsi que les principales raisons invoquées par les automobilistes pour expliquer l’usage de la voiture en solo. Les faits saillants sont présentés ici.

Lors de rencontres mensuelles, le Plan d’action a également bénéficié de l’avis éclairé d’un comité interne, qui voit au pilotage de la démarche de durabilité à Polytechnique. Cette instance, qui regroupe des représentants de toutes les parties prenantes de la communauté, a formulé une série de recommandations pour assurer le succès du projet.

Ainsi, puisqu’il s’appuie sur les souhaits exprimés tant par les professeurs et les employés que par les étudiants, le Plan promet de bien s’ancrer dans la réalité polytechnicienne.

Quelques actions clés du Plan d’action :

  • Élaboration d’une politique de déplacements professionnels durables
  • Projet pilote de service de retour garanti à domicile pour les usagers du covoiturage et du vélo en cas d’urgence ou d’intempérie
  • Promotion de nouvelles plateformes Web de covoiturage, notamment Netlift
  • Projet pilote d’échange de permis de stationnement contre des titres mensuels de transport collectif
  • Projet de stationnement écoresponsable
  • Organisation d’un Défi de la mobilité active
  • Mise au point gratuite des vélos

L’efficacité du Plan d’action sera évaluée après sa première année de mise en oeuvre. À la lumière des changements de comportement enregistrés, certaines mesures seront maintenues, voire améliorées. De même, en regard des commentaires recueillis, de nouvelles mesures pourraient être considérées.

La participation active du plus grand nombre sera garante du succès et de la pérennité de ce plan. Or, à en juger par l’implication enthousiaste qui a animé son élaboration, nul doute que cette nouvelle feuille de route se traduira par un levier d’engagement!