la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

LNH : comment diriger un tel empire?

Le 17 novembre dernier, Gary Bettman, commissaire de la Ligue nationale de hockey (LNH), Geoff Molson, président et chef de la direction du Canadien, du Centre Bell et d'evenko, et trois dirigeants de clubs se sont exprimés sur les cent ans de la LNH. Les étudiants présents dans la salle – nos leaders de demain – ont retenu de leurs discours quatre grands messages en matière de leadership… des messages applicables à toute entreprise.

1. Bien s’entourer

Comment?

  • En privilégiant, parmi les dirigeants, des personnes qui ont l’expérience du terrain. L’idée ici est d’encourager l’évolution du personnel à l’interne pour permettre à l’organisation de bénéficier de gestionnaires qui ont une bonne compréhension des enjeux et une culture d’entreprise aiguisée.
  • En choisissant chaque membre de son équipe pour son talent, bien sûr, mais aussi pour son savoir-être. C’est le conseil de Marc Bergevin, vice-président exécutif et directeur général du Canadien, qui compose son équipe en tenant compte de ces deux critères.

2. Faire preuve de vision et de transparence

Selon Gary Bettman, être un bon leader, c’est :

  • Croire en sa vision;
  • User de patience;
  • Savoir bien s’informer pour prendre des décisions réfléchies et justes, qui ne reposent pas sur l’émotion;
  • Faire preuve de transparence dans ses faits et gestes et rendre des comptes à son équipe de gestion;
  • Avoir conscience que chaque décision sera sujette à des désaccords puisqu’il est impossible de plaire à tout le monde;
  • Aller toujours de l’avant pour survivre à la critique.

3. Ne pas s’endormir sur ses succès

Comment?

  • En ne se limitant pas à ce qu’on sait faire – c’est la leçon de Geoff Molson. Selon lui, il faut avoir une attitude proactive tant sur la patinoire qu’à l’extérieur de celle-ci. Si on transpose cela au monde des affaires, on comprend que pour rester concurrentielle, une entreprise doit savoir innover et sortir de sa zone de confort.
  • En plaçant le client au cœur du succès de l’entreprise – un critère fondamental pour la LNH. L’objectif est double : fidéliser sa clientèle (en offrant, dans le cas de la LNH, une expérience client à la hauteur des attentes des fans) et l’élargir (en rejoignant une nouvelle cible telle que les milléniaux, notamment grâce aux applications pour cellulaire).
  • En proposant des salaires concurrentiels et adaptés à la croissance de l’entreprise. Gary Bettman rappelait qu’au début des années 90, le salaire moyen était de 300 000 $ alors qu’il est aujourd’hui de 3 millions.

4. S’impliquer

M. Bettman a salué les deux programmes portés par le Canadien : « Le hockey est pour tout le monde » et « Le hockey pour vaincre le cancer », expliquant que grâce à ceux-ci, « on peut utiliser notre visibilité et celle de nos athlètes pour avoir un impact dans la communauté et faire une différence dans la vie des gens [1] ».

Quel message en retenir? De nos jours, une entreprise en croissance se doit de s’impliquer auprès de sa communauté en démontrant sa responsabilité sociale.

Ces quatre aspects du leadership contribuent au succès d’une entreprise. Par quels autres éléments compléteriez-vous cette liste?

Ce billet a été réalisé grâce aux entrevues de plusieurs étudiants : Drissa Bagayan (ESG UQAM); Mikaël Brunet-Frappier (ESG UQAM); Maxence Genete (UQAM); Sylla Maldini (ESG UQAM); Victor Mikolajczyk (Université McGill).

La participation des étudiants à cette conférence s’inscrit dans le cadre du programme Leaders de demain et a été rendue possible grâce à Power Corporation du Canada.


[1] Montréal accueille Bettman et les directeurs généraux de la LNH à Montréal, nhl.com