la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

3 secrets bien gardés de leaders d’exception

Que quitte l’employé : le patron ou l’entreprise?

C’est bien connu, Google est l’entreprise qui se démarque le plus dans le monde entier auprès des cadres. Selon Universum, cabinet d’études et de conseil en marque d’employeur, la compagnie californienne se retrouve de nouveau à la tête des 50 entreprises les plus attractives au monde pour l’année 2017.

Ainsi, lorsque ses dirigeants affirment que les employés « ne quittent pas une mauvaise entreprise, ils quittent un mauvais patron », on réalise l’importance de se démarquer en tant que leader.

D’ailleurs, d’après une étude menée par Gallup auprès de 7 272 salariés américains, la moitié des employés admettent avoir quitté, au moins une fois dans leur carrière, leur emploi pour se débarrasser de leur supérieur.

Nous avons rassemblé les secrets bien gardés de trois grands leaders qui sont devenus des gestionnaires d’exception.

1. Devenir un « maître d’échecs » en gestion humaine

Travis Bradberry, coach et influenceur LinkedIn, cofondateur de Talent Smart, auteur du best-seller intitulé Emotional Intelligence 2.0, et coach plus de 75 % des entreprises classées au Fortune 500.  

Selon Travis, un gestionnaire d’exception est un « maître d’échecs ». Ainsi, comme dans un jeu d'échecs, c'est la combinaison du rôle de chacun et la capacité globale de l'équipe à travailler sur un même objectif qui mène à la réussite.

Être inoubliable signifie pour Travis :

  1. Voir grand et amener les autres à embrasser sa vision et sa passion grâce à une communication claire et efficace de ses objectifs et du rôle de chacun.
  2. Avoir une bonne dose d’humilité et d’humanité.

2. Se préoccuper de chacun, même si on vous dit le contraire

Malgré l’importance des postes de gestion qu’elle a occupés ces 20 dernières années (Apple, Dropbox, Twitter, AdSense Google et Square), Kim Scott, fondatrice de Juice Software, a toujours refusé d’écouter ses pairs qui l’intimaient de laisser tomber son « côté humain ».

« Ce qui m’a le plus surprise en devenant une gestionnaire, affirme Kim, c’est toute la pression qu’on nous met pour cesser de se préoccuper des autres. »

Pour cette gestionnaire aguerrie, la meilleure façon de créer une équipe impliquée et de l’amener au sommet, c’est justement « de se préoccuper de chaque membre de son équipe ».

Pour ce faire, elle encourage ses directeurs à prendre le temps de converser avec chaque membre de son équipe ET de les encourager à réaliser leurs objectifs.

Être inoubliable signifie pour Kim :

  1. Être à l’écoute, mais avec un réel intérêt et une sincérité authentique.
  2. S’assurer que les employés développent leur plein potentiel et récompenser leurs efforts.
  3. Rechercher la compatibilité entre les membres d’une même équipe.

3. Aller au-delà des qualités jugées « suffisantes » pour être un bon patron

Les conseils de Martin Zwilling, entrepreneur depuis 30 ans, auteur du livre Do You Have What It Takes To Be An Entrepreneur? et fondateur et PDG de Startup Professionals, offrent une trajectoire claire pour suivre la voie des plus grands leaders. Posséder les qualités de base ne suffit plus!

Être inoubliable signifie pour Martin :

  1. Toujours être honnête, en paroles comme en gestes. Cela implique d’admettre ses erreurs et de reconnaître ses propres lacunes.
  2. Garder son sang-froid en toutes circonstances.
  3. Avoir le sens de l’humour! Les meilleures relations se développent grâce à l’humour.

Vous connaissez désormais les qualités incontournables pour devenir un patron inoubliable! Avez-vous déterminé le dénominateur commun de ces trois avis d’experts? L’authenticité... sur toute la ligne.


Découvrez tous nos billets sur le leadership