la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Pour plus d'informations

Téléphone

514 871-4000

Courriel

info@ccmm.ca

Donner à Montréal les moyens d’une véritable métropole : une coalition se mobilise

Communiqué

Donner à Montréal les moyens d'une véritable métropole :
une coalition se mobilise

Montréal, le 4 février 2010 - La Coalition pour une véritable métropole, formée de six associations liées au développement économique de Montréal, s'est rassemblée aujourd'hui en réaction à la création d'une nouvelle taxe sur le stationnement au centre-ville et à la hausse marquée de la taxe foncière, annoncées dans le budget 2010 de la Ville de Montréal.

« Le budget municipal 2010 a mis en évidence les vulnérabilités de la situation financière de Montréal. Nous sommes inquiets des répercussions de la nouvelle taxe sur le stationnement au centre-ville. En augmentant de façon importante le fardeau fiscal des entreprises et des contribuables, ce budget fragilise une économie encore chancelante », a déclaré Jean Laramée, président du conseil d'administration de l'Institut de développement urbain du Québec (IDU).

« Dans les faits, ce sont les commerçants, les restaurateurs, les propriétaires immobiliers et les locataires qui devront faire face à une pression accrue alors que les effets de la crise se font encore sentir. Or, rappelons-le, 35 300 emplois ont été perdus sur l'île de Montréal en 2009, alors qu'il s'en est créé 33 400 dans le reste de la région métropolitaine. Dans ce contexte, la nouvelle taxe sur le stationnement et la hausse marquée de la taxe foncière risquent d'affaiblir la base d'affaires montréalaise », a ajouté Jocelyn Lafond, président du comité des affaires gouvernementales de l'Association des propriétaires et des administrateurs d'immeubles du Québec (BOMA Québec).

« Bien sûr, tous les membres de la Coalition ont de grandes ambitions pour Montréal. Nous sommes conscients que si nous voulons vraiment que notre ville préserve son statut de métropole, il faut investir dans un élément central de son développement : la modernisation du réseau de transport, et plus particulièrement du transport collectif. Mais pour réussir, des sommes colossales sont requises. La Ville de Montréal chiffre à plus de huit milliards de dollars sur les vingt prochaines années les sommes nécessaires pour financer son plan de transport », a soutenu M. Lafond.

« Pour relever ces défis, la Ville a décidé d'utiliser les pouvoirs de taxation rendus disponibles par le gouvernement du Québec. Mais, il nous apparaît évident que ces outils sont inadéquats. Ils créent des augmentations fiscales qui touchent spécifiquement les entreprises montréalaises alors que les besoins à combler, notamment en transport en commun, sont d'envergure métropolitaine », a précisé M. Laramée.

Pour la Coalition, l'appui du gouvernement du Québec est impératif pour doter Montréal des revenus qui correspondent véritablement à l'impact économique d'une métropole.

« La métropole est le moteur économique du Québec : elle génère 50 % du PIB et des emplois de la province, créant ainsi une richesse qui profite à tous les Québécois. L'avenir de Montréal demande une reconnaissance sans équivoque de ce rôle, ainsi que des responsabilités et coûts qui s'y rattachent. C'est pourquoi nous demandons au gouvernement du Québec de considérer d'autres mesures pour appuyer le développement de Montréal, que ce soit le rehaussement graduel de la taxe sur l'essence tel que proposé par le maire; l'attribution à la Ville d'une partie des revenus de la taxe de vente; ou encore l'augmentation des coûts d'immatriculation sur le territoire métropolitain. Ces options méritent d'être analysées en profondeur », a conclu M. Laramée.

À propos de la Coalition pour une véritable métropole

Formée de l'Association de l'industrie du stationnement de Montréal (AISM), de l'Association des propriétaires et des administrateurs d'immeubles du Québec (BOMA Québec), de l'Association des restaurateurs du Québec (ARQ), du Conseil international des centres commerciaux (ICSC), de la Chambre de commerce du Montréal métropolitain (la Chambre) et de l'Institut de développement urbain du Québec (IDU), la Coalition pour une véritable métropole s'est mobilisée en réaction à la nouvelle taxe sur le stationnement présentée dans le budget 2010 de la Ville de Montréal. Elle vise la promotion du développement économique de la métropole et la mise en place d'outils fiscaux favorables à son dynamisme.

-30-

Renseignements :
Olivier Fillion Boutin
(514) 282-4863

Sylvie Paquette
Coordonnatrice, Relations médias
Chambre de commerce du Montréal métropolitain
Tél. : 514 871-4000, poste 4015
sylvie.paquette@ccmm.qc.ca