la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

6 choses à savoir avant de démarrer une entreprise

L’entrepreneur qui sommeillait en vous s’est réveillé et vous songez maintenant à démarrer votre entreprise. Mais votre projet est-il suffisamment mûr pour vous permettre de faire le grand saut? Faites le point grâce aux recommandations de l’équipe d’experts Acclr du centre de ressources Info entrepreneurs.

1/ Votre produit ou service

C’est le point de départ. Vous avez une idée qui se concrétise dans un produit ou un service. Celui-ci naît généralement d’un problème observé (par exemple, une difficulté de communiquer entre un magasin et ses clients) auquel vous proposez d’apporter une solution. La première étape est de vous interroger sur la valeur ajoutée de votre offre par rapport à ce qui existe déjà sur le marché. Pour ce faire, vous devez bien connaître le secteur d’activité dans lequel vous vous lancez et penser à construire votre modèle d’affaires en conséquence.

2/ Votre clientèle

Qui serait susceptible d’acheter votre produit ou votre service? Pour répondre à cette question, il est important d’établir le profil type de la clientèle que vous ciblez. Grâce à cette recherche, vous pourrez même la géolocaliser et déterminer en conséquence le meilleur emplacement pour installer votre bureau ou votre commerce afin de rejoindre, de façon efficace, vos clients. Cette recherche vous permettra également d’anticiper les raisons pour lesquelles ces clients achèteraient chez vous et non chez vos concurrents.

Apprenez-en plus avec ces ressources thématiques :

Connaître les besoins de vos clients

Développer vos idées

3/ Votre plan d’affaires

Un plan d’affaires est essentiel pour transformer vos idées et votre capital en entreprise rentable. C’est un outil précieux qui vous donne une vision claire de vos perspectives d’avenir : évaluation de vos ressources financières, forces et faiblesses de votre projet, débouchés et menaces qui vous guettent (tels que le contexte concurrentiel, la mauvaise évaluation des revenus anticipés ou des besoins de fonds de roulement, etc.). C’est également ce document que vous présenterez aux prêteurs et aux investisseurs afin d’obtenir du financement.

Si, d’un projet à l’autre, la structure du plan d’affaires peut changer, voici les éléments qui devraient toujours y figurer :

4/ La forme juridique de votre entreprise

Comment choisir la structure légale la plus appropriée à votre projet? Certains éléments influenceront naturellement votre décision, comme le fait de vous lancer seul ou avec des associés; les frais relatifs à la création et au fonctionnement de l’entreprise (la société par actions est, par exemple, généralement plus coûteuse); les risques, de type financier ou liés au domaine d’activité; la responsabilité, notamment en cas de faillite (dans une entreprise à propriétaire unique, vous êtes personnellement responsable des profits comme des dettes); la complexité de la tenue des livres; le taux d’imposition fiscale; la protection du nom d’entreprise; etc.

Structure d’entreprise : laquelle vous convient le mieux?

5/ Les divers enregistrements de base

Numéros d’entreprise – Vous devrez vous enregistrer auprès des autorités gouvernementales, qui vous fourniront vos numéros d’entreprise, au provincial avec le NEQ (Numéro d’Entreprise du Québec), et au fédéral, avec le NE (Numéro d’Entreprise). Pourquoi passer par ces étapes?

  • Le NEQ simplifie et accélère les relations entre les entreprises et les divers ministères et organismes du gouvernement du Québec. Il facilite notamment l’inscription des entreprises aux différents programmes et services gouvernementaux.
  • Le NE sera votre numéro de compte unique pour vous permettre d'interagir avec le gouvernement pour la TPS/TVH, les importations, les exportations et d'autres activités.

Enregistrer son entreprise

TPS/TVH – Vous devrez également présenter une demande d'inscription au fichier de la TPS (taxe sur les produits et services) avant le trentième jour suivant celui où vous effectuez, autrement qu'à titre de petit fournisseur, une première fourniture taxable au Canada. Il vous faut percevoir cette taxe dès le moment où vous êtes inscrit ou tenu de vous inscrire à ce fichier. Vous serez, par la même occasion, inscrit à la TVH (taxe de vente harmonisée).

[Vidéos] Renseignements sur la TPS/TVH pour une nouvelle petite entreprise

Permis, licences et réglementation – Vous aurez à déterminer dès le départ, selon les exigences réglementaires liées à votre secteur d’activité, quels permis ou licences vous sont nécessaires. Contactez nos experts pour en savoir plus.

6/ Les ressources d’aide au démarrage

Il existe de nombreux organismes de développement économique qui ont pour mandat d’offrir de l’accompagnement au moyen de services-conseils, de la formation et du financement. Les efforts pour les repérer peuvent s’avérer ardus, mais ô combien bénéfiques pour accélérer votre développement d’affaires.

Répertoire d’organismes

Il est également important de s’entourer d’experts pour prendre des décisions éclairées en faisant appel à des professionnels en comptabilité, droit, fiscalité…

Centre de ressources juridiques pour affaires

Un démarrage d’entreprise, c’est avant tout un projet bien réfléchi. La recherche que vous aurez faite, en amont, a pour but de vérifier si votre idée de départ pourra aboutir à une société rentable. La devise, dans ce domaine, est la suivante : rien ne sert de courir, il faut partir à point.

Et maintenant, êtes-vous prêt à vous lancer?