la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Inscription sécuritaire et facile

  • Mastercard
  • Visa
  • American Express
Nous respectons votre vie privée

Mission économique du maire de Montréal en Israël et en Cisjordanie

Rencontrez vos futurs partenaires d'affaires. Missions commerciales

au vendredi 18 novembre 2016

Du 13 au 18 novembre 2016, l'équipe d'experts Acclr en commerce international, en collaboration avec la Ville de Montréal, invite les entreprises et les organisations québécoises à participer à une mission économique en Israël et en Cisjordanie, dirigée par le maire de Montréal et président de la Communauté métropolitaine de Montréal, M. Denis Coderre. La mission se déroulera durant la même semaine que la conférence internationale « HLS & Cyber 2016 ».

51 entreprises montréalaises prennent part à cette mission, portant le nombre total de participants à 70. 

Coorganisée par :

Le programme en bref :

Forfait général :

  • Séminaires d’information
  • Visites industrielles
  • Activités de réseautage officielles

Forfait rencontres personnalisées :

  • Rencontres individuelles ciblées
  • Séminaires d'information
  • Visites industrielles
  • Activités de réseautage officielles

La participation à la mission comprend :

  • des activités de réseautage,
  • organisation de rencontres individuelles (optionnel);
  • le service d’interprètes pour les rencontres individuelles et les autres activités nécessitant une traduction (optionnel);
  • l’hébergement pour six nuits (optionnel);
  • le transport terrestre pour tous les déplacements de groupe prévus au programme de la mission;
  • les repas de groupe prévus au programme de la mission;
  • le répertoire des membres de la mission, incluant le profil de chaque participant, remis aux entrepreneurs israéliens;
  • une rencontre préparatoire;
  • l’accompagnement pour toute la durée de votre séjour;
  • la prise en charge de la logistique de votre séjour;
  • le cartable de mission.
PROGRAMME PRÉLIMINAIRE

Prix

Membres Non membres
Prix sans hôtel Prix sans hôtel 1450 $ * 1700 $ *
Prix avec hôtel Prix avec hôtel 3950 $ * 4200 $ *

Contact et informations

Par téléphone:

514 871-4001

Formulaire en ligne :

S'inscrire

Pour plus d'information :

Louise Lauzon
Conseillère, Développement des marchés internationaux
514 871-4002 #6227
llauzon@ccmm.ca

Arthur Clergerie
Conseiller, Développement des marchés internationaux
514 871-4001, poste 6212
aclergerie@ccmm.ca

Les annulations reçues avant la date limite d’inscription à la mission seront assujetties à des frais d’administration de 10 % (plus taxes). Les annulations reçues après cette date ne seront pas remboursées. Veuillez noter que seuls les avis d'annulation envoyés par télécopieur au 514 871-5971 ou par courriel à la personne contact seront acceptés.

Cette mission est admissible à des subventions pour les entrepreneurs de 35 ans et moins.

Programmes sectoriels

Le numérique et les technologies de l’information
Israël est le pays investissant le plus en recherche et développement de tous les pays membres de l’OCDE, une somme représentant 4,3 % de son PIB. Les technologies sont le principal moteur économique israélien depuis 2005 et constituent également un élément de commerce important. Certains grands joueurs internationaux ont choisi de tirer profit de l’expertise technologique en Israël en y implantant leur centre de recherche et développement, dont Google, Microsoft et Motorola.

Le commerce israélo-canadien en bref

  • Un accord de libre-échange en vigueur depuis près de 20 ans;
  • Des exportations canadiennes de 342 millions de dollars (2015);
  • Des exportations québécoises de 72 millions de dollars (2015).

Le secteur des technologies propres
Israël est classé premier pays au monde dans le secteur des technologies propres selon le Global Cleantech Innovation Index de 2014. Le pays est doté d’une profonde culture entrepreneuriale et d’un système éducatif de très haut niveau et il doit composer avec d’importantes contraintes géographiques et naturelles. Ces conditions se révèlent extrêmement propices à l’émergence d’entreprises innovantes dans le secteur des technologies propres.

Les start-ups
Israël est considéré comme une nation start-up par excellence avec la présence d’une start-up pour 2 000 habitants (la plus grande densité de start-ups par habitant au monde). Israël est reconnu pour sa culture d’innovation et son sens de l’entrepreneuriat, ce qui contribue à la densité de start-ups qu’on y trouve actuellement. Le pays est devenu le second carrefour d’innovation technologique après la Silicon Valley. Le pays compte de nombreux incubateurs d’entreprises et programmes de financement pour soutenir l’innovation. Ainsi, de nombreuses multinationales ont choisi ces dernières années de s’implanter dans le pays. Deux villes attirent tout particulièrement les entrepreneurs : Tel Aviv et Haïfa. Tel Aviv est d’ailleurs classée au deuxième rang des écosystèmes entrepreneuriaux les plus performants au monde.

Le secteur culturel
Israël a été au croisement de toutes les civilisations antiques et modernes. Forts de ce passé extrêmement riche culturellement, la culture et l’art israéliens sont aujourd’hui mondialement reconnus. Le cinéma israélien est réputé pour être très dynamique, créatif et engagé. Les cinéastes et producteurs du monde entier s’y intéressent et n’hésitent pas à y investir. Par ailleurs, les designers et artistes israéliens sont reconnus partout dans le monde pour leur créativité, leur esprit d’innovation et leur compétitivité.

La sécurité
L’expertise israélienne en matière de sécurité est reconnue mondialement. S’attribuant le titre de « cybernation », Israël représentait, en 2015, 10 % du marché mondial de la cybersécurité, selon le Bureau national israélien de la cybernétique. La sécurité est l’une des principales sources du commerce israélien, ex aequo avec les technologies de pointe. Par conséquent, le pays est un acheteur potentiel de matériel de détection sophistiqué, de télévision en circuit fermé (CCTV), de capteurs, de solutions biométriques, de solutions radiographiques et autres technologies. En 2014, les dépenses israéliennes en recherche et développement (R D) consacrées à la cyberdéfense ont représenté 15 % des dépenses mondiales dans ce domaine.

Les entreprises, organismes et chercheurs intéressés par ce secteur d’activité sont invités à prendre part au volet cybersécurité de la mission économique, qui sera organisé par le ministère de l’Économie, de la Science et de l’Innovation à l’occasion de la 4e conférence internationale HLS & Cyber à Tel Aviv.

Programme préliminaire volet sécurité

Pourquoi Israël?

Israël est reconnu pour ses technologies, sa culture entrepreneuriale et l’ouverture de son marché. Les investissements directs étrangers (IDE) y abondent dans ses secteurs de pointe et la priorité économique placée sur l’innovation se confirme par le nombre d’incubateurs d’entreprises et de programmes de financement pour start-ups.

Les échanges entre le Canada et Israël sont facilités par leur accord de libre-échange, l’ALECI, en vigueur depuis 1997. Qui plus est, les deux pays disposent également d’un accord libre-échange avec les États-Unis, ce qui facilite les échanges entre les trois économies, et ce, dans le respect des règles d’origine.

Les échanges commerciaux représentent 62 % du PIB israélien. Ses principales importations portent sur le pétrole brut, les céréales, les matières premières et le matériel militaire. En 2015, les exportations canadiennes à destination d’Israël ont totalisé 342 millions de dollars. Il s’agissait principalement d’aéronefs, de machinerie électrique, de papier et de papier cartonné, de pierres et de métal précieux, de céréales et de substances végétales.

L’économie israélienne a ceci de particulier qu’elle combine un taux de croissance intéressant à un taux d’inflation et de chômage inversement très bas. En 2015, le taux de croissance d’Israël s’est chiffré à 2,58 % alors que l’inflation et le chômage se sont respectivement résumés à -0,60 % et 5,25 %. Pour l’année en cours, on prévoit une croissance légèrement supérieure, soit 3,1 %.

Le marché israélien compte 8,21 millions de consommateurs dont près de la moitié se trouvent à Tel Aviv. La main-d’œuvre israélienne est hautement qualifiée, notamment dans les différents domaines de l’ingénierie.

Jérusalem
Incontournable, la ville est l’hôte du Jerusalem Venture Partners (JVP) Media Quarter, alias la cité incubatrice pour les start-ups du secteur du multimédia. Le soutien à l’innovation s’y distingue par l’accent mis sur les entreprises en phase de prédémarrage (seed stage). On compte aussi le Zappa Jerusalem in the Lab, qui œuvre à titre d’accélérateur spécifiquement pour les entreprises du domaine des arts.

Tel Aviv
Cœur économique et financier d’Israël, Tel Aviv est surnommée la ville qui n’arrête jamais. La ville est jeune et dynamique, et si le pays tout en entier se distingue par son sens de l’entrepreneuriat et de l’innovation, c’est à Tel Aviv qu’on en trouve la plus grande concentration. On y compte une cinquantaine d’accélérateurs et d’incubateurs et, en 2015, au terme du 3e trimestre, le financement récolté par les start-ups israéliennes s’élevait à un record de 3,2 milliards de dollars américains. Tel Aviv-Jaffa est membre du Réseau des villes créatives de l’UNESCO. En 2014, elle a été désignée Ville créative des arts numériques.

Be’er Sheva
Située au sud du pays, Be’er Sheva compte près de 200 000 habitants, ce qui en fait la plus grande ville du désert du Néguev. La ville se distingue par son excellence dans le secteur de la cybersécurité, dont elle est susceptible de devenir la plaque tournante mondiale dans un futur rapproché. La capitale du désert abrite déjà 250 compagnies spécialisées et 5 centres de recherche, en plus d’avoir récemment bénéficié d’investissements majeurs dans la construction d’incubateurs de start-ups ultrasophistiqués.

Pourquoi la Cisjordanie?

Avec une population de plus de 3,2 millions de personnes, la Cisjordanie comporte certaines villes emblématiques comme Bethléem, Jéricho et Ramallah. La Cisjordanie est reconnue pour bénéficier d’une main-d’œuvre très qualifiée comme l’atteste la présence de plusieurs multinationales.

Ramallah
Le secteur des nouvelles technologies est actuellement en pleine expansion, soutenu par la création de nouveaux programmes universitaires de haut niveau et l’apparition de plusieurs incubateurs comme « eZone ».

QUI DEVRAIT PARTICIPER ?

Cette mission permettra aux entreprises montréalaises et québécoises de promouvoir leurs expertises et produits innovants à valeur ajoutée pour le marché israélien dans les secteurs suivants (recommandations non limitatives) :

    • Start-ups
    • Numérique
    • Technologies propres
    • Industries créatives
    • Sécurité

En collaboration avec :

Transporteur officiel :

 
 

AIR CANADA

 
Acclr, par le biais de son service de commerce international, reçoit le soutien financier de Développement économique Canada pour les régions du Québec

 
Affilié à la World Trade
Centers Association

(WTCA)

Développement économique Canada   World Trade Centers association (WTCA)