la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

9 conseils aux PME : s’inspirer de la transformation des médias

Lors de la troisième journée de l’édition 2016 de C2, Guy Crevier, Marie-France Bazzo, Guy A. Lepage et Olivier Royant se sont réunis sur scène pour discuter de l’avenir des médias et de l’impact du Web, des nouvelles technologies et de la mobilité sur ces derniers. Leurs conseils peuvent aussi très bien s’appliquer à d’autres secteurs. Voici ceux que nous avons retenus et dont nous pouvons nous inspirer.

1. Multipliez les canaux d’acquisition de vos clients

Guy Crevier, président et éditeur de La Presse, mentionnait qu’il y a quelques années, les lecteurs occasionnels provenaient à 90 % de Google. Aujourd’hui, 75 % des lecteurs à fidéliser proviennent de Facebook. Regardez dans votre écosystème les canaux capables d’attirer des lecteurs, faites des essais et assurez-vous de ne pas passer à côté d’un potentiel de croissance inexploité.

2. Adaptez-vous à chaque support

Chaque support a ses particularités et ces dernières doivent être respectées. Ainsi, même si la plupart des gens lisent les nouvelles sur leur téléphone mobile plutôt que sur leur tablette, La Presse a gardé La Presse+ sur tablette, l’objectif étant de faire vivre aux lecteurs une expérience de récit qui nécessite un écran plus grand et du temps. La Presse a donc choisi de laisser les primeurs et les nouvelles de dernière heure sur support mobile.

De la même manière, Marie-France Bazzo a choisi de faire de BazzoMag un magazine tablette en raison de la liberté et de la légèreté que ce support confère. Or sachant que les jeunes utilisent davantage leur téléphone que leur tablette, elle souhaite prendre le virage mobile pour pouvoir envoyer des articles aux gens.

Construisez votre écosystème en fonction de vos objectifs, de vos produits et de votre clientèle afin de tenir compte des particularités et des fonctions de chaque support. Et surtout, ne reproduisez pas la même expérience partout, car on pourrait ainsi penser que vous manquez de pertinence.

3. Osez parier sur votre modèle d’affaires et n’ayez pas peur de vous réinventer

Au sujet du passage du papier au numérique, Guy Crevier a parlé de transformation simple et complexe. Il a été simple de comprendre qu’il fallait revoir le modèle d’affaires étant donné les tendances de consommation de l’actualité et d’investissement publicitaire des annonceurs. Par contre, une fois la décision prise, la création d’un nouveau média comme La Presse+ a été ardue, mais aujourd’hui, La Presse+ fait figure de modèle observé de près par les médias du monde entier.

Un modèle d’affaires n’est jamais statique. N’ayez pas peur de prendre les décisions qui s’imposent pour le faire évoluer et osez vous démarquer. Quand une technologie de rupture fait son apparition, à long terme ce sont ceux qui arrivent à émerger du lot qui sortent gagnants. Laissez donc de côté les idées préconçues et tentez d’innover pour vous faire remarquer.

4. Ne faites pas que répondre aux besoins exprimés par votre public cible : cherchez aussi à combler ses aspirations

Marie-France Bazzo a insisté sur l’importance de toujours en donner plus. Elle veut amener ses lecteurs dans des directions qu’ils ne pensaient pas forcément prendre, mais auxquelles ils aspirent. Nous devrions tous tendre vers l’objectif de combler des aspirations. De nombreux besoins ne sont souvent jamais exprimés.

« Les gens ne sont pas des cons », a lancé Mme Bazzo. Amenez vos clients dans de nouvelles directions, mettez la barre plus haut, élevez votre discours, présentez du contenu pertinent.

5. Établissez une stratégie à long terme et misez sur le contenu, la profondeur et la qualité

Aujourd’hui, le battage médiatique a détrôné la primeur. Si les médias veulent conserver leur lectorat et ne pas seulement faire de la chasse aux clics en essayant de créer continuellement une rumeur, Olivier Royant a insisté sur le fait qu’ils doivent fournir du contenu de qualité.

Il en va de même pour votre marque. Si vous souhaitez fidéliser vos clients, il vous faut plus qu’un bon de réduction. Vous devez trouver un équilibre et produire également du contenu engageant pour vos consommateurs. Placez ces derniers au centre de vos réflexions pour leur proposer des contenus pertinents créés de manière à respecter l’ADN de votre marque (son positionnement, sa mission, sa vision et ses valeurs).

6. L’ère du contrôle est derrière nous, embrassez l’ère de la multitude

Guy A. Lepage était au départ réfractaire à l’idée de rediffusion de Tout le monde en parle. Il fallait regarder l’émission le jour de sa diffusion et en parler le lendemain, sinon tant pis. C’était un « ça passe ou ça casse ». Il a su réévaluer sa position et aujourd’hui, de 20 % à 25 % des téléspectateurs regardent l’émission en différé à la télé ou sur d’autres supports et les cotes d’écoute demeurent les mêmes.

Guy A. Lepage a accepté de donner la liberté à son public. Si vous faites de même avec vos clients, ils sauront bien vous le rendre.

7. Votre produit doit faire vivre une expérience

On parle beaucoup de dématérialisation, de virage numérique et d’Internet des objets, mais l’expérience sensorielle demeure importante. Ainsi, Olivier Royant, directeur de la rédaction de l'hebdomadaire français Paris Match, a insisté sur la nécessité de conserver un format papier. Ce choix est motivé par le fait que le magazine fait vivre une expérience au lecteur, qu’une photo en double page a toujours plus d’impact qu’une photo vue dans un fil Facebook sur un écran de téléphone.

L’expérience numérique et l’expérience physique ne sont pas forcément en compétition. Ainsi, si Paris Match mise sur le papier, cela ne l’empêche pas d’être présent sur toutes les autres plateformes et d’inclure des contenus enrichis accessibles avec un code à barres 2D. Ne négligez ni l’aspect numérique ni l’aspect physique, mais vivez des expériences complémentaires. Par exemple, Frank & Oak, après avoir lancé sa marque uniquement en ligne, a ouvert des boutiques offrant une expérience de magasinage enrichie en ajoutant un barbier et un café. Assurez-vous que chacun de vos points de contact avec le consommateur fasse vivre à ce dernier une expérience et que chaque expérience soit fluide.

8. La vidéo n’a pas tué la photo

Une bonne photo a encore le pouvoir de changer le monde. On l’a vu avec la prise de conscience du drame des réfugiés syriens provoquée par la publication de la photo du petit Aylan Kurdi, mort noyé, échoué sur une plage. Les photos expriment une réalité qui parle aux gens. Utilisez-les pour illustrer vos contenus et parler de vos produits et de votre marque. L’expression « une photo vaut mille mots » n’a rien perdu de son sens.

9. Regardez autour de vous

On a parfois tendance à regarder uniquement ce qui se passe dans son propre secteur, mais les sources d’inspiration sont partout. Cette conférence portait certes sur l’avenir des médias, mais chacun des conférenciers a soulevé des points facilement applicables à n’importe quel secteur. Pour innover, il faut savoir observer ce que font les autres secteurs et adapter les pratiques de ces derniers à sa propre entreprise.