la Chambre de commerce du Montréal métropolitain

Intégrer un hub; Mode passagère ou avantage réel?

Depuis quelques années, les espaces de travail collaboratifs – communément appelés hubs – se multiplient et sont de plus en plus populaires auprès des travailleurs autonomes, entrepreneurs et entreprises innovantes. C'est à se demander si ce n'est qu'une mode parmi tant d'autres ou si ce type d'espace de bureau démontre de réels bénéfices.

L'automne dernier, j'ai eu la chance d'être sélectionnée par LORI.biz et la Chambre de commerce du Montréal métropolitain pour intégrer le Lori Hub, premier espace consacré aux femmes entrepreneures. Je n'ai malheureusement pas eu l'occasion d'en bénéficier longuement en raison d’un revirement de situation professionnelle, mais je tiens tout de même à partager mon expérience et mon opinion sur ces lieux de travail collaboratifs.


« Le fait de se regrouper avec d'autres individus est très positif »


Sans aucun doute, le fait de se regrouper avec d'autres individus est très positif. Un des grands bienfaits de cette proximité est qu'elle permet de bénéficier de l'expérience des autres et de recueillir l'opinion de gens variés rapidement et sans frais. Cela peut grandement aider à orienter la prise de décisions, que ce soit pour tester un prototype, valider des visuels marketing ou échanger sur sa stratégie de tarification, par exemple. Cela permet surtout de prendre un peu de recul et de s'inspirer de commentaires externes de gens qui n'ont aucun intérêt dans votre projet et qui ont souvent des connaissances limitées de votre domaine; ils peuvent donc se mettre dans la peau d'un client de façon moins biaisée que vous.

J'ai eu l'occasion de travailler sur des projets très variés, dans des environnements très différents et avec des équipes de toutes tailles; l'avantage des espaces partagés, c'est qu'entre entrepreneurs on se comprend. On n'a pas à constamment expliquer notre réalité et justifier notre style de vie; par exemple, c'est pratique courante de travailler très tard un dimanche soir pour livrer un dossier de financement. Cela permet de partager nos bons coups et de célébrer nos petites victoires. Et dans les périodes plus difficiles, se rassembler peut avoir l'effet d'un groupe de soutien.


« L'avantage des espaces partagés, c'est qu'entre entrepreneurs on se comprend »


Voici un résumé des points positifs et négatifs.

Les avantages d’un hub

  • Économie de coûts
  • Forfaits variés selon les besoins (à la journée, postes flottants, bureaux fixes)
  • Partage de méthodes et d’outils de travail
  • Soutien moral
  • Tests utilisateurs et séances de remue-méninges accessibles
  • Expansion de son réseau de façon plus rapide (partage de contacts)
  • Échange de produits et services
  • Certains sont réservés à un domaine en particulier : cela permet d'échanger entre spécialistes
  • Certains encouragent la mixité : cela permet des échanges complémentaires

Les inconvénients à travailler dans un hub

  • Espaces de stationnement souvent limités : cela peut poser problème si on doit recevoir des clients sur place
  • Salles de conférences limitées
  • Proximité des bureaux/espace ouvert : cela ne favorise pas les appels téléphoniques et les séances de travail à distance (Skype, join.me, etc.) 
  • Heures d'accès parfois limitées
  • Sécurité limitée dans certains cas (si on veut laisser son matériel dans un local ou à un poste partagé)
  • Certains n'offrent pas d'espaces attitrés, ce qui limite le matériel qu’on peut garder sur place (ex. : travail sur écrans multiples, clavier, etc.)
  • Certains fixent leurs prix à la personne, ce qui peut faire grimper rapidement la facture si on a des stagiaires ou des employés/pigistes  
  • Certains sont réservés à un domaine en particulier : cela ne favorise pas les échanges complémentaires
  • Certains encouragent la mixité : cela ne permet pas de bénéficier de l'avis d'experts dans son domaine

Des hubs pour tous

Il y a des hubs pour tous les goûts; je conseille même de travailler dans plus d'un, car ils vous apporteront des bienfaits complémentaires. Par exemple, en plus du Lori Hub, je fréquentais l'Esplanade et la Maison Notman, qui m'apportaient chacun leurs avantages par leurs spécialités et réseaux distincts. Par exemple, au Lori Hub, en plus de bénéficier de beaux locaux récemment aménagés, les cofondateurs Arielle et Stéphane sont super sympathiques et accessibles; ils organisent également des ateliers et des événements de qualité avec des invités renommés. Quant à l'Esplanade, cet espace regroupe des entrepreneurs et innovateurs sociaux et, étant donné que notre start-up était certifiée B-Corp et visait à faciliter la vente, l'échange et le don de biens et de services, le réseau et les événements de ce hub m'étaient très précieux. Enfin, en ce qui concerne la Maison Notman, reconnue comme lieu de rassemblement pour les start-ups technologiques, j'appréciais principalement son calendrier d'événements bien garni. En tant que participante à Défi Montréal, j'ai également eu l'occasion d'utiliser les locaux du CRIM avec les autres membres de ma cohorte; l'accès à des salles fermées était très pratique pour mes diverses rencontres.


« Je conseille […] de travailler dans plus d'un hub »


Bref, les hubs procurent sans contredit des avantages dont il est difficile de profiter lorsque l'on travaille en isolement. Les organisations empruntent aussi de plus en plus cette voie de collaboration et d’innovation en créant des labs incitant au travail dans un environnement plus flexible et plus près du consommateur; bref, on migre d’une approche produit à une approche consommateur, mais ce sera pour un autre article! Par ailleurs, pour certains, un bureau attitré ou un bureau à la maison peut être plus avantageux (faibles coûts, avantages fiscaux, tranquillité, sécurité, parent avec jeunes enfants, réduction des déplacements, etc.). À vous de tester divers scénarios afin de trouver votre situation idéale.

LORI.biz

 

Virginie
--

Virginie Chabot, MBA, PSPO
virginie@virginiechabot.ca
virginiechabot.ca
LinkedIn : https://ca.linkedin.com/in/virginiechabot